La décarbonation dans le secteur du BTP, quels enjeux pour la GED ?

La décarbonation dans le secteur du BTP

Face à la crise environnementale, les entreprises doivent trouver le moyen de réduire leur impact sur l’environnement à l’aide de la décarbonation. 

La décarbonation, c’est quoi ?

La décarbonation, ou décarbonisation, représente les mesures qui permettent de réduire la consommation d’énergie et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. 

Comme Vinci, de plus en plus d’entreprises mettent en place des objectifs environnementaux dans le but de limiter leur impact sur l’environnement.

Comment réduire son émission de carbone ?

Il existe plusieurs moyens de réduire nos émissions de carbone. Voici les 3 principaux : 

  • Maximiser l’efficacité énergétique : optimiser l’utilisation des énergies pour ne consommer que ce dont on a besoin
  • Utiliser les énergies renouvelables : :des énergies propres qui émettront à long terme un gaz naturel
  • La capture de CO2 : utiliser les éco systèmes qui permettent de capter le carbone et de stocker le CO2

Le bilan carbone du BTP

Le secteur du bâtiment représente 43 % des consommations énergétiques annuelles françaises et il génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre.  Si cet impact est significatif, c’est dû aux nombreuses activités liées à un chantier, notamment le transport des marchandises, la production des matériaux, l’utilisation de main d’œuvre, et d’autres encore.

La dématérialisation des fichiers de chantiers à l’aide de GED devient un atout majeur dans la réduction de l’empreinte carbone, notamment dans la réduction des transports de papiers. 

En effet, plus de 900 000 tonnes de déchets papier sont émis chaque année par les entreprises françaises, sans compter l’impact supplémentaire des émissions ainsi que des transports par la poste. Il devient alors incontournable de digitaliser les nombreuses démarches sur les chantiers : factures, documents généraux, plans de chantiers…

Comment s’inscrire dans une démarche de décarbonation en minimisant les flux et en améliorant le suivi de l’impact carbone des chantiers ?

Des plateformes de dématérialisation qui utilisent des solutions de gestion documentaire (GED) et de gestion financière (GFI) permettent de limiter la consommation de papier et de réduire l’impact carbone des chantiers. 

Il existe aussi des solutions mobiles permettant de collecter sur le chantier la consommation d’eau, la consommation de carburant des déplacements effectués dans le but d’établir le bilan carbone de chaque chantier. 

Formi SA, grâce à sa plateforme eProject®, adopte une démarche zéro carbone et incite les collaborateurs qui utilisent cette plateforme à limiter leur impact sur l’environnement. eProject® permet par exemple de réduire les déplacements des personnes liées aux chantiers et ainsi réduire l’émission de carbone.  Nous tissons aussi des partenariats avec des partenaires comme cycle UP, spécialistes du réemploi des matériaux de construction.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email